TÉLÉCHARGER ABDELKADER CHAOU ET NADIA BENYOUCEF MP3 GRATUITEMENT

TÉLÉCHARGER ABDELKADER CHAOU ET NADIA BENYOUCEF MP3 GRATUITEMENT

TÉLÉCHARGER ABDELKADER CHAOU ET NADIA BENYOUCEF MP3 GRATUITEMENT

Tata Aldjia : nos sociétés n ont donc aucun autre problème? Il n y a que la tenue de la femme qui préoccupe les gens! Seulement, elle ne se laisse pas faire. Et elle a raison, parce que, après l interdiction des cheveux en l air et des pantalons, ce sera la chasse aux mains nues et à la parcelle de peau qu on voit à travers les sandales! Et puis, ce sera la burqa obligatoire, pas d école pour les filles, pas de travail pour les femmes.

Nom: abdelkader chaou et nadia benyoucef mp3 gratuitement
Format:Fichier D’archive (mp3)
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:8.41 Megabytes

Il ne faut pas poser trop de questions. On doit continuer à gérer match par match comme nous l avons Classement Pts J dif 1. Algérie Egypte Zambie Rwanda fait depuis le début de la compétition. Donc on doit se concentrer sur notre prochaine sortie à domicile, où nous allons accueillir le Rwanda. Le Mondial se rapproche pour l Algérie? Il ne faut pas crier victoire, car l Egypte ne va pas lâcher prise.

Propos recueillis par A. Nous avons réalisé l'essentiel à savoir la victoire qui nous permet de rester leaders. Nous continuerons le parcours sur la même cadence afin d'arracher notre qualification pour le Mondial. Concernant la suite du parcours, le destin est entre nos mains. Comme c'était difficile ce match. On s'attendait à cette difficulté face à une équipe zambienne qui joue bien au ballon.

En première mitemps, on a souffert énormément, mais en seconde période, on a pris le match en main, on a marqué un but et on a raté trois autres nets. Notre victoire est amplement méritée et il faut aller maintenant jusqu'au bout de notre rêve. Nous sommes encore en tête du groupe, ce qui va nous permettre de continuer notre parcours en toute confiance. Je dédie cette victoire à tout le peuple algérien. A vrai dire personne ne doutait qu elle allait être du même genre de celles qui l ont précédée ces tout derniers mois, lorsque Mansouri et compagnie, d abord, venaient à bout de l Egypte ou lorsque Bougherra et Saïfi mettaient à genoux les Zambiens chez eux il y a près de trois mois.

Telle une habitude bien établie, ils étaient des centaines à laisser s extérioriser leur bonheur dans les rues et artères de Tizi-Ouzou, tout juste après le dernier coup de sifflet de l arbitre mauricien alors que l on s approchait des premiers instants de lundi.

Des véhicules dévalant dans tous les sens, des centaines de jeunes et moins jeunes, étendards en main, s égosillaient comme des fous de longues heures durant jusqu aux environs de l appel à la première prière, aux aurores, lorsque le silence reprit possession du tout-tizi.

Dans plusieurs localités de la profonde Kabylie, cette autre conquête des Verts a été fêtée comme il se doit, mais tous, apparemment, attendent le compostage définitif du ticket ouvrant droit au voyage au pays de Mandela. Alors là, on imagine déjà l ambiance A. Folle et exceptionnelle nuit à Alger Ambiance folle et exceptionnelle à Alger, illuminée en cette soirée ramadhanesque à la faveur d une victoire étriquée mais très précieuse de l équipe nationale de football contre son homologue de Zambie en éliminatoires jumelées de la coupe d Afrique des nations et du Mondial La torpeur qui avait caractérisé l ensemble des quartiers d Alger durant les 90 minutes du match a subitement cédé la place à une joie indescriptible.

Une véritable délivrance pour des millions ns ayant vécu sur les nerfs et sous une insoutenable pression un match qui semblait s éterniser du fait de l enjeu de la rencontre, à savoir la qualification à la phase finale de la Coupe du monde. Le coup de sifflet final de l arbitre de la rencontre a été un soulagement total pour les innombrables supporters qui ont envahi spontanément les rues de la capitale. La fin du match a été suivie par des klaxons de voitures, annonçant ainsi que la nuit sera longue et chaude à Alger.

Le drapeau national à la main, des milliers de supporters ont KHENCHELA Le spectacle se transforme en un drame Après la victoire salutaire des Verts face à la Zambie, des centaines de jeunes sont sortis dans la rue pour fêter cet exploit mais hélas, ce spectacle s est transformé en un drame.

Un jeune lycéen, âgé de 17 ans est décédé sur le coup à Mahmel, 9 km à l est du chef-lieu de la wilaya suite à de graves blessures au niveau de la tête et à la colonne vertébrale tandis qu un deuxième se trouve dans un état comateux à l hôpital de Khenchela, le staff médical parle d une probable évacuation vers l hôpital de Batna.

Le jeune décédé a été fortement écrasé par un camion lorsqu il a chuté d un autre. Les agents de la Protection civile ont eu du mal à transporter le corps du défunt à la morgue à cause du choc. D autres blessés ont été évacués vers les différents services d urgence pour subir des traitements alors que plusieurs camions, cars, voitures ont été saccagés par de faux-supporters à travers les différentes communes. Les services de l ordre ont été mobilisés pour mettre de l ordre et apaiser la tension.

Benzaïm Abdelouahab sillonné les rues de la capitale. De longues et interminables processions de voitures, avançant à pas de tortue, ont défilé à travers les boulevards d Alger où il était difficile de se frayer un chemin en raison des nombreux bouchons bloquant la circulation. Les inconditionnels des Verts n hésitaient pas de descendre de leurs véhicules pour danser et chanter au milieu des principaux carrefours de la capitale.

Sur les capots, les toits ou malle des voitures, les Algérois tenaient, chacun à sa manière, à manifester leur joie. En effet, 21 personnes ont été blessées à l arme blanche dont 11 sont dans un état grave. C est le triste bilan d une nuit pas comme les autres. Des voyous sortis d on ne sait où sont passés, par ailleurs, maîtres du vol à la tire et une quarantaine de portables ont été déclarés comme volés. Les services de sécurité ont procédé à plusieurs arrestations et les coupables répondront de leurs méfaits devant le juge.

Au tunnel de la Faculté d Alger, la visibilité était presque nulle en raison de la fumée dégagée par les fumigènes et les pétards. C est dire l ambiance qui y a régné. A Bab-El-Oued, l atmosphère était davantage colorée et égayée par des youyous incessants fusant des balcons où était accroché ostensiblement le drapeau algérien. Les percussions de la derbouka et la mélodie du saxo ont plongé la foule dans l extase, au grand bonheur des nombreuses familles sorties pour assister et participer à un spectacle plutôt inhabituel.

Jeunes et moins jeunes, filles et garçons ont longuement dansé sous les rythmes des chansons glorifiant les exploits de l équipe nationale et diffusées à forts décibels à partir des véhicules occupés, pour la plupart, par des familles. A la place du 1 er -Mai, des familles sont sorties pour contempler un spectacle plutôt rare à Alger, à une heure tardive de la nuit alors qu à la rue Ben M hidi, une troupe de karkabou a enflammé l ambiance, concurrençant la musique diffusée par des mégaphones du restaurant d en face.

Les cafetiers ont installé des téléviseurs sur les terrasses, une façon de rassembler le plus grand nombre de fans. Même les imams sont aller en pleine vitesse pour permettre aux fidèles de suivre le match, celui reflétant pour tous la qualification. Dur, dur, laborieux mais les Verts sont parvenus à faire la différence par Saïfi, toujours lui en sauveur.

Si les quatre dernières minutes paraissaient longues, la fête ne s est pas fait attendre. Voitures, camions, et même les handicapés dans leurs fauteuils ont investi la rue, avec leurs drapeaux, banderoles, derboukas, fumigènes, feux d artifice, et à partir des balcons, beaucoup ont tiré des coups de feux accompagnés de youyous.

Batna a dansé toute la nuit lorsque on sait que cette victoire nous mènera droit vers la coupe d Afrique et la coupe du monde. Ces moments de joie ont été immortalisés par plusieurs supporters en prenant des photos souvenir au milieu de la foule, qui avec son téléphone cellulaire, des appareils photographiques ou des camescopes.

Il est vrai qu il s agit de scènes d allégresse qui feront date dans l histoire du football algérien. ORAN Un jeune trouve la mort Malgré toutes les recommandations et les mesures prises par les différents services de police, mobilisés massivement, la joie des supporters oranais a été gâchée par le décès d un jeune homme à l issue du match des Verts contre la Zambie. La victime est décédée dans la nuit du dimanche à lundi quand un motocycliste et le chauffeur d un véhicule de marque Renault Mégane sont entrés en collision.

Abdel Rahman, puisque c est de lui qu il s agit, âgé de 29 ans motocycliste , a succombé à ses blessures hier tôt le matin. A voir ces milliers de fans dans la rue sitôt le coup de sifflet final du referee mauricien retenti, on pouvait croire que pour rien au monde, nos Fennecs ne pouvaient nous décevoir. Désormais, nos Ziani, Matmour, Saïfi et autres, ne peuvent plus faire marche arrière ; eux qui nous ont permis maintenant de croire réellement en cette équipe nationale qui nous a tant chagrinés des années durant.

Un chagrin qui a failli s inviter par effraction ce dimanche soir avec ce doute qui avait plané sur le stade Mustapha- Tchaker de Blida durant la première période où les Chipolopolo n ont tellement rien à perdre qu ils ont failli tuer le match et gagner.

Dieu merci, la pause aura été encore une fois bénéfique pour nous, montrant par là, tout l art et l intelligence dont font preuve Saâdane et son staff technique, en opérant des changements qui ont donné enfin du fruit avec ce but libérateur de Saïfi. Et c est à partir de cet instant que la fête a commencé à travers tout le territoire national.

A Bouira, les jeunes se sont débrouillés pour voir le match en groupes. Car, en plus des 27 sites choisis par l Odej à travers les 12 daïras pour la projection du match en grand écran, des data shows privés ont été installés à travers la majorité des quartiers de la ville. Et sitôt le match terminé, des milliers de personnes de tout âge ont manifesté leur liesse à travers les rues et boulevards de la ville mais également à travers toutes les communes de la wilaya.

La fête s est poursuivie presque toute la nuit. Merci les gars et rendezvous contre le Rwanda pour fêter définitivement notre qualification pour le Mondial après celle acquise ce dimanche pour la coupe d Afrique. Dans les quartiers à très forte concentration de nationaux comme Barbès, dans le 18 e arrondissement et à Ménilmontant dans le 20 e arrondissement, les milliers de supporters des Fennecs ont veillé jusqu à une heure tardive, décalage horaire oblige, pour suivre la prestation des Ziani, Saïfi, Meghni et autres poulains de Cheikh Saâdane, face à un adversaire zambien coriace et très combatif.

Le Réseau des algériens diplômés des grandes écoles françaises Reage a même organisé au profit de ses adhérents et de nombreux invités, un f tour à l issue duquel l assistance a été conviée à suivre sur un écran géant ce match dans une ambiance explosive et conviviale.

Que ce soit dans les foyers autour d une meïda de Ramadhan, en famille et entre amis, dans des cafés ou restaurants de quartiers fréquentés par les jeunes Algériens, la même ambiance de tension a régné devant les difficultés des Verts à dominer la partie et les assauts répétés des Zambiens contre le cage de Gaouaoui.

Le suspense a duré jusqu au moment où Rafik Saifi réussira à inscrire le seul et unique but de la partie, délivrant ainsi de leur stress, tous les fans accrochés au petit écran. Des petits cortèges de voitures ont sillonné les principales rues de ces quartiers au rythme des klaxons et aux cris de joie des passagers, brandissant l emblème national.

On ira inch Allah en Coupe du monde! Dans tous les commerces tenus par des Algériens ou des Belges algériens, l ambiance est indescriptible.

Les Algériens d ici, ni meilleurs ni pires que ceux de là-bas, avec leurs qualités et leurs défauts, ont, bien évidemment, vendu la peau de l ours avant de l avoir tué. Avant même de l avoir terrassé. Les Zambiens? Belloumi, né en , le jour du match contre l Allemagne, son père, originaire de la Petite- Kabylie, n'hésite pas une seconde pour l enregistrer sous le prénom de Belloumi.

Les tables sont dressées dès avant le f tour. Au menu, chorba, h miss saladette au piment et à la TURF Les réunions hippiques programmées à l hippodrome Kaïd- Ahmed de Tiaret se déroulent certes, régulièrement, mais à chaque fois proposant des lots de coursiers aux valeurs égales, parfois différentes, mais jamais en fin de compte dénuées d intérêt.

Julia, la pensionnaire de la ferme pilote d élevage de Tiaret visera la victoire. Derrière, on se bousculera au portillon pour les accessits et l intrusion aux abords du disque final d un ou de deux gros outsiders n est pas à écarter. Les partants au crible : 1. Julia : Elle est en forme comme l atteste sa dernière course, visera la victoire. Dahira : Son absence des pistes risque de diminuer ses chances, gros outsider.

Nadia benyoucef نادية بن يوسف

Pas de touadjène à cause de l'approche de la rencontre. Pour ne pas s enlourdir. Pour rester léger et suivre le match de bout en bout. Ceux qui ratent la rupture du jeûne au Boston arrivent en groupes, en grappes et en procession. Individuellement aussi.

Le match entamé, les premières frayeurs apparaissent. Les Zambiens font mieux que résister. Ils acculent l Algérie, la bouscule 4 corners d affilée dans une phase de la première mitemps. Les Algéro-sceptiques reprennent du poil de la bête, imposent une lecture réaliste et non chauvine du match.

Deuxième mi-temps. Le but de Saïfi libère tout le monde. Le chauvisme, l émotion, l algérianité reprennent le dessus sur toute autre considération.

Amine de Amine production fait de même.

Les 20 dernières minutes, un calvaire, sont enfin finies. Echos : partout c était la même ambiance chez les Algériens de Bruxelles. Victoire, victoire!

Tiaret 1. Julia H. Boubekeur 55 4 K. Asli MS. Metidji 2. Dahira M. Djellouli 55 6 H. Djellouli AH. Feghouli 3. Lahcen K. Haoua 54 3 K. Feghouli FP. Tiaret 4. Mounia K.

El waldine ft nadia benyoucef MP3 de Abdelkader chaou

Boubekeur K. Asli MN. Metidji 5. Jalome H.

Nadia Benyoucef Et Abdelkader Chaou : Kahoua Ou Latay

Djellouli D. Djellouli MS. Metidji 6. Doukali M. Chadouli 53 2 H. Fatmi M. Bouguetaya 7. Marsa El K bir YS. Badaoui 53 7 YS.

Badaoui MR. Khaldi 8. Guesmia A. Rouane 53 9 Propriétaire H. Neige d Or S. Benyettou 53 5 Propriétaire B. Feghouli Chida S. Boumediène 53 8 D. Boubekeur Fassiha AP. Athmana A. Boubekeur AH. Hadhira AP. Boubekeur 52 1 K. Feghouli D. Ilhem M. Belmorsli Propriétaire FP. Tiaret Mahaba R.

Belmorsli K. Asli les premiers rôles. Mounia : Toujours avec les battus, sa tâche s annonce délicate.

Jalome : En pareille compagnie, elle a sa place dans la bonne combinaison. Doukali : En tête des battus lors de sa dernière sortie, reconduit, il devrait se racheter. Marsa El K bir : Elle s exprime bien sur les parcours de vitesse, ne pas négliger.

Guesmia : Elle ne fait plus rien de bon, difficile à envisager. Neige d Or : Fera sa course de rentrée. Chida : Elle cherche sa course, méfiance.

Fassiha : Mettra à profit son capital expérience pour faire la différence. Hadhira : Capable de surprendre. Ilhem : Il semble à l écart. Mahaba : Outsider de charme pour relever les rapports PMU.

commentaires

En cette division régionale Centre, évoluait, durant la précédente saison, l équipe du Wifak de Aïn-Benian. Ayant terminé le championnat à la première place parmi les formations, les protégés du coach Abdi Ali ont disputé et perdu malheureusement un match barrage face aux gars du RC Boumerdès. Alors que l espoir d une accession commençait à s estomper, voilà que la décision fédérale vient à point nommé redynamiser la composante administrative et technique de l ensemble de Aïn-Benian à travers l accession au palier supérieur.

Pour beaucoup d observateurs avertis du handball, l accession du Wifak est plus que méritée tant que ce club représente une école de handball.

Ainsi, le Wifak de Aïn-Benian retrouve la place en division 2 qu il n aurait jamais dû quitter si ce ne sont les difficultés financières qui ont asphyxié le club et l ont précipité vers les profondeurs. Après un long parcours en Algérie marqué par plusieurs titres nationaux, voilà que Djenih tente une expérience comme gestionnaire. Mené par 2 points 9 à 7 au premier round, Benchabla a réussi à se ressaisir dès le second round. Durant cette reprise, il a marqué 8 points contre 2 seulement pour son adversaire.

Ce réveil porta la différence à 4 points, en faveur de Benchabla qui, à l issue du deuxième round, était gagnant 15 à Lors de la dernière reprise du combat 3 e , notre capé s est bien baladé, comme il sait le faire sur le ring. Non seulement il n en recevra aucun coup, mais il en donna 5. Nadia el be Pays : Maroc Genre : Nadia tetouania. Nadia tetou Pays : Maroc Genre : Nadia al janahy.

Nadia al ja Pays : Koweit Genre : Nadia laaroussi. Nadia laaro. Nassima mohamed Nora rahal. Pays : Syrie Genre : Noura nour. Pays : Egypte Genre : Nordine el bidaoui. Nordine el Pays : Algerie Genre : Nadia al janahy. Pays : Koweit Genre : Nadia almansouri Pays : Algerie Genre : Naima ezzayanya.

Pays : Genre : Naima saber. Pays : Maroc Genre Nassima mohamed. Nassima moh. Pays : Syrie Genre : Nordine el bidaoui. Pays : Maroc Genre : Nordine marsaoui.