TÉLÉCHARGER RAZZIA FILM NABIL AYOUCH

TÉLÉCHARGER RAZZIA FILM NABIL AYOUCH

TÉLÉCHARGER RAZZIA FILM NABIL AYOUCH

Lire plus Suivre son activité abonnés Lire ses 3 critiques 4,0 Publiée le 15 mars Après le très controversé Much Loved, Nabil Ayouch est de retour avec un film aux ambitions folles : Razzia. Une oeuvre chorale au sens le plus fort du terme, avec au moins 5 intrigues distinctes, commençant en dans les montagnes de l'Atlas et se terminant de nos jours dans les rues de Casablanca. Une ville au bord de la crise de nerfs peuplé de personnages en quête de libertés individuelles, personnelles et intimes, des thématiques Lire plus Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques 2,5 Publiée le 21 mars Le film m'a intéressée

Nom: razzia film nabil ayouch
Format:Fichier D’archive (Film)
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:67.39 MB

Ce sont des personnages que j'ai évidemment aimés" et "qui m'inspirent surtout par leur capacité à résister", dit-il à l'AFP.

Au contraire, ça a renforcé mes convictions, et surtout ma conscience du fait qu'il y a des combats à mener, et que c'est maintenant qu'il faut les mener". Mais aujourd'hui, j'ai envie de continuer à conquérir des espaces de liberté".

Pour jouer le rôle de Salima, femme libre qui veut pouvoir décider d'avoir ou non un enfant, de danser ou de fumer, de mettre une robe moulante dans la rue ou un maillot de bain deux-pièces à la plage, Nabil Ayouch a choisi sa compagne, Maryam Touzani, également coscénariste du film, qui connaît là sa première expérience de comédienne.

Elle-même cinéaste, elle dit avoir eu "plus que tout un désir incommensurable de pouvoir raconter sa vérité de femme à travers un rôle, après ce qui est arrivé à Loubna Abidar".

C'est pour cela qu'il est urgent de se rendre compte et de réagir, de résister, chacune comme on peut". Tout commence dans les années 80 avec Abdallah, un instituteur aux yeux gorgés d'étoiles qui s'illuminent quand il regarde un oiseau ou lit des poèmes.

Il enseigne dans une petite école berbère perdue dans les montagnes, guidant pas à pas ses élèves sur la voie de l'émerveillement doublé d'une raison sensible et tolérante… Jusqu'au jour où on lui interdit de continuer l'enseignement en berbère, parce que la seule langue désormais officielle est l'arabe classique.

Quelques décennies plus tard nous voilà en à Casa, ville moderne et lumineuse, au moment où les manifestations des islamistes battent leur plein, en réaction à la réforme du code de l'héritage qui instaure l'égalité homme-femme dans les successions.

On y rencontre Salima, révolutionnaire de l'intime qui s'oppose quotidiennement aux diktats de son mari, hostile à ce qu'elle fume, travaille, attire les regards, attise les convoitises… Hakim, jeune des milieux populaires qui aimerait être chanteur comme Freddie Mercury, son idole, inspirateur de son look fantasque et vilipendé dans les rues… Monsieur Joe, le Juif épicurien qui sédimente malgré lui des conflits enfouis… Et Inès, adolescente comme prisonnière dans son ghetto de riches, où l'impudeur régnante se passerait bien de moralité et d'humanisme.

Au beau milieu de ce foisonnement culturel et social, chacun a des rêves d'ailleurs et vit dans une société qui, elle, n'est pas du tout ailleurs.

Avec lucidité, force et bienveillance, Razzia remet les choses à leur place et nous rappelle ainsi l'essentiel : nous sommes capables du pire, mais surtout du meilleur.